CréateursViolon

Guillaume Bodin donne les clés de la réussite pour les musiciens amateurs

Un musicien précoce et polyvalent

Guillaume Bodin a commencé la musique très tôt. À seulement 21 ans, il cumule 16 ans de pratique du violon, un poste de professeur d’éducation musicale en collège, une fonction chef de chœur dans une association et va bientôt entamer un master recherche en musicologie. Rien que ça. 

C’est en maternelle, lors d’une intervention d’initiation à la pratique musicale qu’il est tombé sous le charme du violon. « J’ai eu un coup de cœur instantané » me dit-il. Mais il ne s’est pas arrêté là. Sa curiosité détonne et je suis bouche bée lorsqu’il me raconte qu’il pratique aussi du saxophone, de la batterie, du piano et de la guitare ; « de façon annexe » ajoute-t-il avec modestie.

➤ Découvrez la partition piano voix pour Avant Toi de Vitaa, écrite par Guillaume Bodin

Partition Avant Toi de Vitaa sur Jellynote
Partition interactive sur Jellynote

S’il a pu entretenir la flamme pour le violon pendant toutes ces années, c’est grâce à l’une de ses professeurs. « Elle me faisait jouer des choses plus classiques pour maîtriser la théorie mais ce qui a vraiment fait la différence, c’est qu’elle me demandait toujours ce que je voulais jouer. Et c’est comme ça que qu’on maintient la passion, en jouant des morceaux qui nous font plaisir. » me confesse-t-il plein de nostalgie.

La force de Guillaume Bodin, c’est son côté éclectique. Il lui a fallu un certain temps pour sortir du cadre rigide de la musique classique et se libérer de la partition. Maintenant, il joue autant de pop que de jazz. Ce qu’il aime par-dessus tout, c’est naviguer entre les différents styles.

Un professeur à l’écoute de ses élèves

Bien qu’il soit encore très jeune, Guillaume Bodin est professeur d’éducation musicale en collège pour les classes de 4e et 5e. Il enseigne le chant et accompagne les enfants au piano. En parallèle, il a aussi été professeur particulier de violon pendant plus de 2 ans.

Lorsque je lui demande de me citer l’erreur la plus commune chez les violonistes débutants, sa réponse ne m’étonne pas. « Ils veulent aller beaucoup trop vite ». Il me raconte notamment l’anecdote d’une de ses élèves de 10 ans qui, tant qu’elle n’arrivait pas à sortir une note aussi propre que lui, se bloquait et n’arrivait pas à progresser. Son remède pour booster le moral de ses apprentis violonistes, c’est de comprendre ce qu’ils écoutent au quotidien et capter leur sensibilité musicale. Une démarche qui démontre qu’être professeur, c’est avant tout être à l’écoute de ses élèves.

Guillaume Bodin enseigne le chant devant sa classe
Guillaume Bodin pendant une répétition de choeur

Ses conseils pour les jeunes musiciens en développement

« Si j’avais un conseil à donner à mon jeune moi musicien, ce serait de ne pas trop se prendre la tête. Le stress est souvent difficile à gérer, surtout si on est en école de musique et qu’on a des concours à passer. La clé c’est de jouer des morceaux qui nous font plaisir. Il y aura des jours où ça coince, mais ça ira mieux le lendemain. Je conseille aussi de ne pas rester cloîtré dans la partition et ne pas hésiter à improviser et innover. »

Guillaume Bodin, compositeur, professeur de musique et Créateur sur Jellynote

L’autre conseil qu’il me fournit c’est d’écouter beaucoup de musique. « C’est comme ça qu’on s’oriente musicalement. Aller à des concerts, et pas uniquement de violon. S’intéresser à tout et être curieux. »

Lorsqu’il a débuté les cours en école de musique, Guillaume Bodin a été initié au solfège d’une manière assez originale. 

« On associait les notes aux couleurs. Quand on est jeune, c’est beaucoup plus simple. Les 4 cordes du violon correspondaient à une couleur. Et lorsqu’on devait mettre le doigt sur une corde, c’était des petits oiseaux qui étaient écrits. Donc plus il y avait d’oiseaux, plus il y avait de doigts sur la cordes. Un système très amusant et efficace. »

Une méthode qui lui a permis d’envisager la théorie comme un jeu. Et lorsqu’il enseigne le solfège dans l’association où il est chef de chœur, il essaie d’échapper à ce côté trop mathématique et privilégie le ludique (petits jeux de rythme, chanter les notes). « J’aborde toujours les choses dans une optique de plaisir car j’ai vraiment peur de dégoûter l’élève et c’est pas le but. »

Observer la musique

Face à un morceau difficile, Guillaume Bodin écoute beaucoup. « J’écoute pour identifier où ça va me poser problème. De même j’écoute aussi différentes versions interprétées par d’autres personnes » me dit-il avec sérieux. Ça fait sens. On oublie trop souvent qu’un musicien doit aussi être passif afin de prendre du recul.

Interprétation d’une composition de Guillaume Bodin – Destinée, en mode orchestre virtuel, Covid oblige.

Guillaume Bodin a toujours voulu être prof de musique et écrire des partitions n’a jamais été une corvée pour lui. Aujourd’hui, il fait le bonheur de ses élèves. Mais aussi pour son propre plaisir, en retranscrivant des morceaux récents ou des chansons traditionnelles qui n’ont jamais été arrangées.

Il m’explique en détails sa méthode pour transcrire des morceaux sur une partition. Il va du plus général au particulier :

  1. Il établit la structure (intro, couplet, refrain, outro)
  2. Il place la grille harmonique
  3. Il retranscrit toutes les mélodies
  4. Il termine avec l’accompagnement

Et la rencontre avec Jellynote ?

Sa fonction de chef de chœur fait qu’il manipule beaucoup de partitions pour ses élèves. 

« Jellynote est une plateforme qui me permet de partager ce que je fais seul dans mon coin. De partager les créations que je mets à disposition de mes élèves. Je suis ravi que cela puisse profiter à d’autres. »

Guillaume Bodin, à propos de Jellynote

Guillaume Bodin me confie qu’il est aussi un utilisateur conquis. « J’adore le fait que l’on puisse jouer avec la partition qui défile en même temps. D’avoir des repères pour les débutants. Le playback [le Mode Ensemble, ndlr] est très utile aussi, il permet de pratiquer seul avec l’impression de jouer avec un orchestre. »

Retrouvez les partitions de Guillaume Bodin sur Jellynote

28 articles

À propos de l'auteur
Amy est à la fois music nerd et DIY artist. Funambule du son, c’est avec ses guitares et ses pédales d’effets qu’elle comble tous ses élans créatifs. Elle mène un projet musical avec son frère à la recherche de contrées musicales encore inexplorées - mêlant shoegaze, dream pop et electronica. Ses guitar heroes : King Krule, Robin Guthrie (Cocteau Twins), Kevin Shields (mbv), Alex Scally (Beach House), Mitski, Adrianne Lenker (Big Thief) et Thurston Moore (Sonic Youth).
Articles
Articles similaires
CréateursPiano

Tom Rinaudo, parcours d'un pianiste aux mille et une facettes

CréateursGuitare

Sylvain Streiff, la musique comme ouverture sur le monde

BasseCréateurs

Tim Verdesca révèle ses secrets pour progresser vite à la basse électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *